Espers X Lusso : Trip au Fanfest de Séville



C'est au cours du week-end des 7 et 8 septembre 2019 qu'avait lieu le tout premier FanFest dédié à notre passion. Aujourd'hui, on vous propose un compte-rendu croisé avec la Team Espers puisque Gruic s'est associé à John pour faire ce beau voyage à Séville. On en profite au passage pour saluer les compères français Hillslion, Sylvain, Lionel et Romi que le duo a rejoint sur place pour partager le Airbnb.

Salutations amis de la Fantasy, ici Geoffrey alias Gruic et je vous propose un résumé en images de ce trip sur les terres des passions de Beaumarchais :


Vendredi: arrivée à Lyon. En attendant de nous rendre à l'aéroport, John m'emmène rejoindre les copains de la région à la charmante boutique Declic Ludik pour un tournoi Construit, histoire de se mettre en jambe.


11h du soir, on part pour l'aéroport. Nous dormirons quelques heures à l’hôtel avant de nous envoler.



Arrivée le samedi matin, on se rend directement sur le lieu du FanFest pour retrouver les collègues français du Airbnb arrivés plus tôt, Lionel, Sylvain, Romi et Hillslion. On en profite également pour papoter avec le fandom et les copains de toute l'Europe. Durant la queue, Fabian nous apporte des verres d'eau pour nous hydrater. C'est le genre d'attention que j'apprécie et qui fait la différence. On va passer une bonne journée !



L'endroit est parfaitement choisi. Les activités plus orientées "compétition" ont lieu à l'intérieur, plus "décontracte" à l'extérieur. Le parasol, symbole du Fanfest, prend tout son sens.



Les infrastructures ont de la gueule. La scène, par un savoureux mariage, est à la fois imposante et chaleureuse. Les convives sont divisés en 2 groupes. Les guerriers de la lumière d'un côté et des ténèbres de l'autre. Forcément... John et moi nous retrouvons dans les camps opposés ! Notre stratégie tombe à l'eau... mais on s'adapte. S'ensuit une journée au rythme effréné pour tenter de vaincre tous les boss. Victime de sa popularité, le format sature vite les tables et il faut attendre parfois très longtemps pour avoir une chance de défier un boss, tant et si bien que le dernier Boss, Kageyama-san, restera invaincu.



Voici les puissants items temporaires auxquels j'ai eu recours pour combattre les non-moins puissants Boss. Mute fut la parfaite réponse aux compétences de terrain les plus agaçantes. 



Défier les Boss nécessitait une équipe de 3 joueurs aux decks complémentaires et à la stratégie solide. Avec Hillslion et Sean, on a monté notre Dream Team. Développer nos soutiens, jouer Shantotto, envahir le board avec YuRiPa puis contourner les ennemis avec Shiva / Snow pour rentrer les dégâts. Stratégie efficace pour un trio invaincu !



Ce cher Kageyama-san et son équipe étaient vraiment disponibles et à l'écoute.


Une fois l'event principal du samedi terminé, il y a eu la séance questions/réponses/spoilers, puis une loterie et des cadeaux pour tous. Les items les plus rares étaient de la partie.


On remet ça dès le lendemain, avec un accueil toujours au top et avec le sourire. Le Main Event du jour : Construit en Pauper Deck (L et H interdites) avec une place pour le championnat d'Europe qui sera remportée par votre serviteur.



Ci-dessus le Pauper deck avec lequel je termine premier. Nous avons été plusieurs à avoir pensé au sur-emploi de S pour compenser l'interdiction de jouer des L ou des H et a avoir orienté le deck autour de YuRiPa. En revanche, je crois bien avoir été le seul à avoir joué Y'Shtola S et le nouveau Morbol, qui ont carrément fait le café. La pauvre Y'shtola S demeure toujours dans l'ombre de ses grandes et puissantes sœurs. Le format Pauper fut son moment de gloire.



C'était vraiment agréable de passer du temps avec les copains européens dans un cadre plus décontracté. Ici aux côtés de Nacho.



Excellent Airbnb dégoté par Hillslion/Nan Pasenreve.



Le prix d'entrée du salon était certes conséquent, mais la dotation sur le week-end l'était également. Je pense que les fans s'y retrouvaient grandement.

Bilan, ce week-end fut intense. On en oubliait même de manger. Chaque minute gagnée était un potentiel Boss Fight supplémentaire ! Malgré les ralentissements et quelques manques de fluidité le samedi, ce premier FanFest, fort généreux, a permis de consolider le fandom tout en renforçant son lien avec l'éditeur et son personnel. Il me parait essentiel de souligner ici à quel point Square Enix a été aux petits soins avec son public. L'an prochain, le FanFest aura lieu en Italie. Si vous en avez la possibilité... allez-y !

Je vais terminer ici pour donner maintenant la parole à mon binôme du week-end, aka John Crixus de la Team Espers !

- - -



Hello, c'est John des Espers.

Ce Fan Festival était l'occasion de goûter à un nouveau type d'événement et je ne regrette pas, j'ai été conquis. Square Enix a fait les choses en grand avec une vaste salle décorée d'affiches avec les figures de Final Fantasy Mog, Chocobo... et les OST des FF qui résonnaient au sein de la salle.



J'ai eu l'occasion de découvrir le mode Boss Fight, le 3 VS 1, absolument génial, permettant de jouer en équipe contre un boss surpuissant. Très prenant grâce à l'esprit d'équipe et la complémentarité des decks.



De plus, le tournoi inédit obligeant de jouer sans H ou L était très fun avec de nouveaux decks et le retour des decks chocobos. C'est une évidence que j'irai au Fan Festival de 2020 en Italie !

Je salue aussi les 5 autres français qui m'ont accompagné et qui ont confirmé que la communauté de FFTCG rend ce jeu encore plus beau.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

FR EN - Spoiler Opus X : Enkidu Uruk

Championnat d'Europe FFTCG 2019 : résultats !

[Spoiler]Avis sur les Cloud et Séphiroth Légendaires